Les impacts du resvératrol sur la maladie d'Alzheimer

Un très vaste essai clinique a été mené afin de connaître l'impact du resvératrol sur les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer.

Etaient visés, les personnes dont la maladie était considéré d'intensité légère ou modérée.

Le resvératrol se retrouve naturellement dans certains aliments, comme les raisins rouges, les framboises, les fèves de cacao.

Les résultats de cette recherche sont considérés comme très intéressants, par la communauté scientifique.

L'essai clinique est une étude de phase II randomisée. C'est à dire qu'elle est contrôlée par la fourniture d'un placebo à certains malades. Elle a été réalisée chez des personnes atteintes de démence légère à modérée. 119 participants avec une dose maximum d'un gramme deux fois par jour.

Les patients, qui ont reçu des doses de resvératrol pendant 12 mois n'ont montré que peu ou pas de changement dans les taux de bêta-amyloïde 40 (Abeta40) dans le sang et le liquide céphalorachidien.

Par contre, ceux qui prenaient un placebo présentaient une diminution des taux d'Abeta40 par rapport à leurs taux au début de l'étude.

"Une diminution d'Abeta40 est perçue comme une aggravation de la démence et une progression de la maladie d'Alzheimer", explique Turner. "Il semble que le resvératrol ait pu pénétrer la barrière hémato-encéphalique, ce qui est une observation importante. Le resvératrol a été mesuré dans le sang et le liquide céphalorachidien."

Les chercheurs ont étudié le resvératrol parce qu'il active des protéines appelées sirtuines, les mêmes protéines activées par restriction calorique. Le facteur de risque le plus important de développer la maladie d'Alzheimer est le vieillissement et des études sur des animaux ont révélé que la plupart des maladies liées à l'âge, y compris la maladie d'Alzheimer, peuvent être prévenues ou retardées par une restriction calorique à long terme (consommation des deux tiers de l'apport calorique normal).

M. Turner indique que l'étude a également révélé que le resvératrol était sécuritaire et bien toléré. De plus, les patients prenant du resvératrol ont perdu du poids tandis que ceux sous placebo ont pris du poids.

Une hypothèse de travail est que les traitements peuvent réduire l'inflammation (ou l'enflure du cerveau) que l'on retrouve chez les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer.

L'étude, menée par le National Institute on Aging en collaboration avec l'Alzheimer's Disease Cooperative Study.

"Compte tenu de l'innocuité et des tendances positives vers l'efficacité de cette étude de phase 2, une étude de phase 3 plus vaste est justifiée pour vérifier si le resvératrol est efficace chez les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer - ou à risque de le devenir ", indique M. Turner.

Le resvératrol et des composés similaires sont à l'essai dans de nombreux troubles liés à l'âge, notamment le cancer, le diabète et les troubles neurodégénératifs. L'étude menée par M. Turner est cependant l'étude la plus importante, la plus longue et la plus élevée à ce jour sur le resvératrol chez l'homme.

Date : 11 septembre 2015
Source : Centre médical universitaire de Georgetown
Chercheur principal de l'étude : R. Scott Turner, MD, PhD, directeur du programme des troubles de la mémoire au Georgetown University Medical Center.
Publication : Magazine et site internet Neurology

Eternity SISEL

Sisel Eternity contient des niveaux élevés de Resvératrol.

Brain vitality SISEL


Brain Vitality est le meilleur produit pour la mémoire.